TIRCEL

Dépistage de l’Insuffisance Rénale Chronique en Officine

Évolution du métier : nouvelle expérimentation

Une problématique de santé publique

Près de trois millions de Français souffriraient d’insuffisance rénale chronique. Une diminution progressive du fonctionnement des reins qui aboutit, bien souvent, à l’entrée en dialyse, voire à la greffe. Cette maladie irréversible est trop souvent détectée tard, ce retard de diagnostique a des conséquences majeures sur la qualité de vie du patient, de ses proches. De plus, cela implique un coût important pour l’Assurance Maladie, la prise en charge d’un dialysé est de l’ordre de 10 000 euros par mois.

En rendant possible une détection plus précoce de la maladie, nous pouvons alors retarder au maximum le recours à la dialyse. Des dépistages permettraient donc des économies au système de soins tout en améliorant le confort de l’insuffisant rénal.

Fonctionnement et enjeux

Cette opération est menée en partenariat avec le réseau TIRCEL (Traitement de l’Insuffisance Rénale Chronique en Auvergne Rhône-Alpes) et l’association France Rein.

L’URPS s’attache à mettre en avant l’importance du Pharmacien comme acteur majeur de la Prévention dans le système de santé.

Après la vaccination et la prévention des risques cardiovasculaires, ce projet s’attache à dépister précocément les patients insuffisants rénaux pour en améliorer la prise en charge thérapeutique et reculer l’échéance potentielle de la Dialyse.

Vingt-cinq pharmacies pilotes de la métropole de Lyon participent à cette action de dépistage. Elles ciblent des candidats, issus de leur patientèle habituelle, sur examen de l’ordonnance des facteurs de risques diabète et HTA. Une infirmière de coordination permet ensuite de faire le lien avec le médecin traitant, le néphrologue ou le réseau de santé LYRE (en lien avec la maladie rénale).

Si l’évaluation s’avère positive de manière quantitative et qualitative et témoigne de la pertinence du recours aux pharmaciens dans ce dépistage précoce, l‘objectif serait de pouvoir proposer un article 51 de la LFSS2018 à visée nationale, avec intégration de plusieurs région.

Les points forts du projet 

  • Forte cohésion du collectif de travail porté par un patient expert au cœur du projet. En 6 mois, le parcours a été mis en place.

  • Une adhésion des pharmaciens au projet : service rendu au patient, positionnement d’un nouveau dépistage à fort enjeu de santé publique.

  • Le retour d’expérience d’Aziz Aberkane en tant que patient dialysé a été un moment fort pour les pharmaciens : dimension psychologique de se sentir « attaché » à une machine, impact sur l’ensemble de la famille, mobilité réduite du patient, vie professionnelle.

« Le rôle du dépistage est important car il permet de retarder l’insuffisance rénale. Ce gain de temps permettrait aux patients d’anticiper et se préparer à leur vie d’après ! » – Aziz Aberkane, patient expert France Rein

Vos interlocuteurs

Rachel Cambonie

Interlocutrice Métier de l’expérimentation
Directrice URPS Pharmaciens AuRA

      • Suivi de la montée en charge des inclusions patients
      • Point d’alerte métier lors des comités de pilotage

rachel.cambonie.urps@pharmaciens-aura.com

Virginie Cerro

Infirmière de coordination
TIRCEL EXTRA

      • Récupère les fiches scannées des patients dépistés
      • Rappelle les patients, fait le lien médecin traitant/pharmacien

virginie.cerro@chu-lyon.fr

Si ce projet vous a intéressé n’hésitez pas à vous renseigner sur nos autres projets.